jeudi 23 juin 2011

CHIFFRES ENTENDUS: exemple ZANZIBAR

CHIFFRES ENTENDUS: exemple ZANZIBAR

"En 1885, Zanzibar, -- sultanat protégé par le Royaume-Uni --, exportait 50'000 esclaves par an vers le Moyen-Orient »

Chiffre entendu sur ARTE, dans le docudrame  Berlin 1885, la ruée sur l'Afrique, documentaire de Joël Calmettes, France 2010, 85 min,  En ligne sur Dpstream.

Ce chiffre paraît exorbitant, presque aussi exorbitant que celui de la traite atlantique à son apogée (90'000 par an entre 1763 à 1793). 

Essayons de vérifier.
Chiffres de la Traite des esclaves via Zanzibar durant le XIXe siècle
Traite musulmane ou traite orientale
Nombre de personnes concernées par an:

National Geographic : 50'000 (pas de référence vérifiable)
Wiki reprend National Geographic
Docu Berlin 1885, la ruée sur l'Afrique reprend Wiki.

Selon Arabslavetrade.com: 45'000  (pas de référence crédible, African Holocaust society).

Selon l'ONG ZAP, Zanzibar Action project
25'000 par an (pas de référence vérifiable).

Durant les années 1860, Zanzibar "traitait" environ 19'800 esclaves par an. Selon un schéma dans "The Indian Ocean Slave Trade", article non signé, mais bien référencé et illustré. Résumé de livres sur le sujet. Cette page indique aussi que le nombre d'esclaves exportés de l'Afrique vers le Moyen-Orient au XIXe siècle se situe entre 3000 et 20'000 par an. 

You Tube : 20'000 (pas de référence vérifiable).

Selon l'ouvrage Seyyid Majid—The Slave Trade of Zanzibar and Arabia, p. 60, ouvrage en ligne: 
"During the five years 1862-67, 76'703 slaves were exported via Zanzibar" soit 15'000 par an.

Que dit The Historical encyclopedia of world slavery de Junius P. Rodriguez, en ligne? je ne trouve pas de chiffres.

L'ouvrage de référence que je conseillerais volontiers, le Mourre en 5 gros volumes, ne donne pas de chiffres. Donc, impossible de résoudre cette simple question sans recourir à un véritable ouvrage de référence sur la question, par exemple: p. 383, Bernard Lugan, Histoire de l'Afrique. Des origines à nos jours, Paris: Ellipses, 2009.

"Grâce aux registres de perceptions douanières, nous savons qu'entre 600'000 et 740'000 esclaves furent vendus sur le seul marché de Zanzibar entre 1830 et 1873, date de sa fermeture, soit environ 20'000 esclaves par an. Mais ces chiffres qui ne valent que pour le commerce officiel de Zanzibar ne tiennent évidemment pas compte de la contrebande. Ils ne concernent pas non plus les activités des nombreux ports du littoral qui commerçaient avec le monde musulman. Jacques Marissal considère que pour une esclave vendu sur le marché de Zanzibar, quatre ou cinq périssaient en route ou lors de leur capture. La mortalité provoquée par ce seul circuit commercial aurait donc pu s'élever à plus de 3 millions de morts en 45 ans, chiffres qui, rappelons-le, ne portent que sur Zanzibar (Marissal, 1970)."

Donc entre 1830 et 1873: officiellement 20'000 par an.
Mais entre 1830 et 1873: probablement 20'000 + 66'000 = 86'000 par an!!

Voir aussi Pétré-Grenouilleau Olivier, Les traites négrières. Essai d'histoire globale, Paris: Gallimard, 2005.

Ces chiffres relativisent un peu l'impression produite par ceux de la traite atlantique:
L’esclavage a existé dans toutes les sociétés, depuis la préhistoire jusqu’au XIX, et, illégalement, dans certains cas, encore aujourd’hui. Mais la traite atlantique de 1780 à 1830 (dite aussi traite coloniale, ou traite européenne, ou traite occidentale) constitue un cas unique dans l’histoire par  son ampleur. Commenter les chiffres et les dates qui correspondent à cet avis.
R: Environ 90% des 11 à 13 millions de personnes victimes de la traite atlantique (chiffres des historiens Ph. Curtin, Olivier Pétré-Grenouilleau, etc.)  ont été capturées entre environ 1730 et environ 1830. De 1763 à 1793, 90'000 esclaves par an étaient transportés d’Afrique vers l’Amérique. Carte de la traite atlantique.


Freddie Mercury, Lover of life
****










Et clin d'oeil aux amoureux de Montreux:
Ce monsieur est né à Zanzibar
 














****



HISTOIRE
GYMNASE CANTONAL DU BUGNON - Sz - LAUSANNE
gmslausanne

1 commentaire: